Jours
Heures
Minutes
Secondes

La généralisation du tri à la source des biodéchets approche !
Obligation au 1er janvier 2024
#loiAGEC

L’urine : un engrais au jardin !

26/10/2021 | Jardinage au naturel
l-urine-vaut-de-l-or L’urine est un engrais azoté qui vient en complément d’un sol vivant, amendé. Renaud de Looze, ingénieur, a travaillé dans l’industrie. Depuis 1995 il est installé horticulteur, à Saint Nazaire les Eymes (Isère).

Il est l’auteur d’un livre sur l’usage de l’urine au jardin. Rencontre !

Renaud, comment en es-tu venu à l’utilisation de l’urine ?

En tant qu’horticulteur pépiniériste, je me suis questionné sur la façon de recycler mes résidus de culture en fin de saison. J’ai essayé plusieurs techniques pour obtenir un engrais. Ma contrainte d’horticulteur était de trouver un produit très fertilisant et rapide dans son action pour les plantes que je produis.
J’ai d’abord cherché du côté du compost. Cette solution me permet de produire un terreau comme support de culture, ainsi qu’un amendement pour le sol. Mais ce produit n’apporte pas ce que j’espérais comme nutriments assimilables. J’ai également pratiqué le lombricompostage, en ajoutant au « fumier » de vers de terre de la farine de plume… mais cela nécessitait des intrants coûteux (farine).
Puis j’ai mis au point ce que j’appelle l’« Humure » liquide… solution nutritive minérale, en faisant fermenter des végétaux et du fumier dans une eau aérée.
Ensuite j’ai pensé aux voies naturelles liquides dont le produit final est de l’urée (l’engrais azoté le plus vendu au monde) et du phosphore soluble (une ressource de plus en plus rare).

Comment utilises-tu l’urine ?

Avant toute chose, il faut préciser qu’il est illégal, aujourd’hui, d’utiliser de l’urine comme fertilisant en tant que professionnel. Par contre, il n’est pas interdit de l’utiliser pour le jardinier amateur.

Je vois quatre modes d’application de l’urine sur toutes plantes (potagères, arbres fruitiers, etc.) :
- En engrais coup de fouet par des pulvérisations foliaires, au même titre qu’un purin d’ortie. Plus le produit est jeune, mieux c’est !
- En engrais de printemps, à épandre sur le sol, comme un engrais organique ou minéral
- En cours de culture, en forte dilution (20 fois), pendant toute la saison. En fonction des plantes, il y a une périodicité à respecter.
- En fertilisation des plantes en pot.
Dans tous les cas, l’urine a une action très rapide sur les plantes.

As-tu réalisé des essais comparatifs pour valider l’efficacité de l’urine comme fertilisant ?

Oui bien sûr. Dans ce tuto, je démontre les résultats de mes essais : « Urine compost et plantes en pot ».
Ce qu’il faut bien noter, c’est que dans tous les cas, l’application de l’urine suppose que le sol soit vivant, bien amendé en compost. Le compost apporte le potassium, le calcium et de l’humus, non contenus dans l’urine.

Comment doit-on conserver l’urine avant son utilisation ?

Je conseille d’abord d’ajouter 1 cuillère de vinaigre de table (ou acide citrique) par récolte d’urine. Le produit se conserve ainsi dans de bonnes conditions en évitant les odeurs nauséabondes.
Le liquide doit être conservé dans un récipient hermétique afin d’éviter le contact avec l’air ; il doit être stocké au frais.

Quel dosage doit-on appliquer au jardin ?

Je conseille 3 litres d’urine par m²… Cela correspond au cahier des charges de l’agriculture biologique pour respecter les dosages de l’azote en fertilisation.

On s’interroge souvent sur le problème des résidus médicamenteux dans nos urines, quel est ton avis sur ce point ?

Il a été prouvé que la plupart des résidus sont dégradés lors de la minéralisation de l’urine (voir les travaux de l’institut EAWAG). Pour atteindre un niveau « zéro résidu », les expériences ont montré que les filtres à charbon actif étaient efficaces. Dans tous les cas, le compost joue un rôle très important dans la dépollution des résidus. Un sol ayant une forte activité biologique détruit les molécules organiques de synthèse.

Acheter le livre de Renaud de Looze : « L' urine, de l'or liquide au jardin: guide pratique pour produire ses fruits et légumes en utilisant les urines et composts locaux ».

L'urine de l'or liquide au jardin !

Interview réalisée par Pierre Feltz